Un pionnier du dessin de presse s’en va

filalifune.jpg

Le pionnier de la caricature au Maroc, Mohamed Filali, est décédé mardi 11 octobre suite à une longue maladie. Le défunt dirigeait dans les années 70 et 80 des journaux satiriques en arabe dont les plus fameux  sont  Akhbar Essouk et Al Mouwatin Assiassi. C’était une période difficile pour  la presse nationale surtout satirique. Mais feu Filali mettait un point d’honneur à sortir chaque semaine un numéro où la caricature figurait en bonne place. Il se servait de ce moyen d’expression avec talent pour éviter les foudres des autorités et faire passer plein de messages sur la gouvernance politique, ses  acteurs et leurs travers.

Mohamed Filali a inspiré plusieurs jeunes caricaturistes dont certains sont intarissables sur ses qualités professionnelles et humaines.

Le festival international de la caricature en Afrique (FICA), organisé par le Canard Libéré,  avait prévu de lui rendre un grand hommage lors de sa prochaine édition  avant qu’il ne quitte ce monde.  

Que Dieu ait le défunt en sa sainte miséricorde. Nous sommes à Dieu et à Lui nous retournons.


 


Page lue 128 fois