FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA CARICATURE EN AFRIQUE

La 4ème édition du Concours International de caricature - Maroc 2021

affichefrancaissite.jpg
Règlements
Toute personne qui participe au concours souscrit aux conditions du règlement et aux
Décisions du jury.
Thèmes:1
 Comment le Coronavirus  a changé le monde
Conditions de participation au concours
Le nombre d’œuvres par participant est limité à 2 (deux). Les œuvres ne peuvent pas Avoir été publiées, ni exposées, ni avoir remporté des prix au Maroc, ni à l’étranger.
Format : A4, 300 dpi, JPG / JPEG et des techniques libre
• Date limite: 15/9/2021
Les œuvres ne répondant pas aux conditions fixées
Dans ce règlement ne seront pas prises en considération pour le concours.
Les prix suivants sont prévus :
Premier prix (du Canard).
Deuxième prix (Afrique)
Troisième prix (coup de crayon)
dix prix spéciaux

Les caricatures doivent être envoyées à:
arabetoon@gmail.com

magrebtoon@gmail.com


FORMULAIRE D'INSCRIPTION

Entry__Form.jpg

En raison de sa participation aux concours, l’auteur prête ses œuvres aux organisateurs pour des expositions. Les œuvres envoyées restent à la disposition des organisateurs pendant deux années.
•  Les membres du jury seront considérés comme participants à l'exposition
Et représentent leurs propres pays.
Leurs noms seront automatiquement ajoutés à la liste des participants
(Ils participeront uniquement à l'exposition, Pas en compétition (juste participation d'honneur).
• Les œuvres peuvent être utilisés à des fins promotionnelles
(Impression, sites Internet, journaux, affiches, cartes d'invitation ...)
Sans la permission de l'artiste et sans aucun paiement.

 

Thèmes:2 portraits satiriques

Du caricaturiste Mustapha anflous  

anaflous.jpg
Considéré comme le doyen des caricaturistes au Maroc
Selon Mustapha anflous  , le caricaturiste vit hanté par son travail et est toujours à la recherche des idées pour ses œuvres. «Il est préoccupé par les problèmes de la société», dit-il.
Né à la ville de Skhirat, début comme un enfant talentueux qui aime dessiner depuis la première année de l'école primaire. L’idée de la caricature a commencé à la fin des années 70 avec la publication du journal Akhbar Al-Souq pour son fondateur, M. Mohamed Filali, avec un groupe de caricaturiste .Ce dernier était à l'origine de m'avoir encouragé à la caricature, et en fait il a publié deux ou trois dessins pour moi dans le dernier numéro et c'était la fin de l'actualité du marché car il a été interdit et j'étais de bon augure pour le journal, selon mon ami Sihami Et à partir de là, j'ai adoré la caricature et elle est devenue une partie de moi et a facilité la circulation du sang dans mon corps et j'ai commencé à publier quelques dessins ici et là (journal Al-Muthaq - l'Union socialiste pendant la guerre du Golfe - les secrets hebdomadaires ) et enfin j'ai été installé dans la semaine de la presse hebdomadaire de 1991 à 2007 Avec la parution du journal Al-Massa, j'ai eu l'honneur de travailler avec son personnel, en particulier la compagnie de Rachid Nini, qui m'a laissé toute liberté et n'a pas interféré et n'interviendra pas, même une fois, sauf pour un vœu. Quant aux expositions, j'ai participé à certaines d'entre elles à l'intérieur du pays (Marrakech - Agadir - Chaouen - Rabat). Je m'excuse de ne pas mentionner l'organisateur. Je ne manque pas ici de mentionner Mme Mohamed Amora et la propriétaire du programme Smile Au milieu des années 80, je faisais partie de l'équipe de l'émission, qui a réalisé un portrait de l'invité d'honneur et certaines des rencontres que j'ai faites dans certains instituts, et encore une fois je suis banni des commissions d'arbitrage pour avoir choisi certains dessins , comme ceux organisés par Amnesty International,

mustapha_anaflous.jpg
.


Page lue 404 fois