Deuxième Concours International de

caricature. Maroc 2018

affichenaji.jpg

Farid OUIDDER

La caricature est un art majeur, car libre, franc et rend compte d'une actualité chaque jour plus grave en cette planète à la dérive. Face à l'effondrement des repères économiques et sociaux, il est urgent et salutaire d'observer le monde avec un maximum de distance. Ce sont les caricaturistes qui nous offrent avec leur propre regard une lecture pointue  de l’actualité.

L’association WAZ et l’hebdomadaire satirique «  le canard libéré » organisent du 04 au 06 Mai 2018 à Agadir la deuxième édition du Festival international de la caricature en Afrique et le deuxième concours international de caricature. Maroc 2018.

Après le formidable succès de la première édition du Festival de caricature organisé l’année dernière, un second rendez-vous est donné par les organisateurs cette année pour une seconde édition avec l’ambition de placer ce Festival parmi les plus grands évènements internationaux de caricature.

Les organisateurs promettent cette année une participation plus élargie des caricaturistes venus de différents coins du globe. La programmation de cette deuxième édition comportera aussi des ateliers et des rencontres avec des caricaturistes nationaux et internationaux.

Le Comité d’organisation composé de l’association WAZ et l’hebdomadaire satirique «  le canard libéré » ont consacré d’importants prix aux heureux gagnants du concours.
Les organisateurs sont confiants que l’édition de cette année atteindra un record de participation en termes de quantité et de qualité.

Les prix consacrés cette année aux gagnants traduisent la volonté des organisateurs pour faire de ce festival un rendez-vous annuel incontournable au niveau mondial. :
Le premier prix (Prix du CANARD Libéré) est de 25 000 DH
Deuxième prix : (Prix AFRIQUE » : 15 000 DH
Troisième prix : (Prix coup de crayon : 10 000 DH
Trois autres prix spéciaux  de 3 500 DH.

Le jury est composé cette année de caricaturistes internationaux de renom dont des représentant du FECO (Fédération des Organisations de Dessinateurs de Presse et d’Humour) ce qui donne une notoriété certaine à ce festival.
L’édition de cette année réunira les caricaturistes sur le thème « L’eau, une ressource menacée » qui constitue un sujet pertinemment d’actualité surtout dans ce contexte économique et social mondial façonné par les changements climatiques.

Le festival rendra hommage cette année  au caricaturiste marocain « Larbi Sebbane » une initiative louable qui permet de rendre hommage aux vétérans de la caricature marocaine.

Caricaturiste engagé, Larbi Sebbane est né  à Kenitra en 1948. Membre fondateur de la Ligue des caricaturistes arabes, il a débuté sa vie professionnelle comme enseignant de dessin avant d'exercer le métier de caricaturiste dans la presse écrite. Il a contribué en 1978 à la création du premier journal satirique de caricatures au Maroc. Mais il a réussi à se faire mieux connaître quand il travaillait dans le quotidien Al Alam. Il s'est ainsi imposé parmi les grands caricaturistes dans le monde arabe.


Cette année, une vingtaine de dessinateurs sont invités par les organisateurs à "plancher" autour du thème de « l’eau, une ressource menacée ». L'ensemble des dessins et caricatures des différents auteurs est présenté pendant une semaine lors d'une grande exposition gratuite. Les dessinateurs sont présents et iront donc à la rencontre du public pour des dédicaces et des portraits.

Comme l’année dernière le festival connaitra aussi différentes activités dédiées aux grand public et surtout en faveur des enfants telles que les ateliers de caricatures et les séances de portraits et la réalisation de fresques murales.


.  


Page lue 149 fois